Le ciel est plein bleu à Paris

25 mars 2012

Paris d'abondance et de foule

Déambuler dans certains vieux quartiers de Paris, sous ce soleil estival, nous replonge dans des temps immémoriaux de profusion, d'abondance et de foule. Cela ne doit pas nous faire oublier les clochards (pardon : les SDF) dans leurs abris de carton, les Restaurants du Cœur, ni les déshérités que chante si chaleureusement Marc Robine. Mais cette proximité de la prospérité et de la misère fait aussi partie de la tradition parisienne, qui peut demeurer humaine et généreuse. Qu'arrive le beau temps et tout semble "noyé dans le bleu, dans le vert", comme le chantait Gabin dans La Belle Equipe de Duvivier. Stendhal nous a légué d'admirables Promenades dans Rome ; je vous propose une promenade dans Paris, entre le faubourg Montmartre, la rue des Martyrs, la place des Abbesses et celle du Tertre. Mon mode d'expression étant différent de celui de Stendhal, toute comparaison me sera épargnée... C'est un retour aux sources, pour mon Fuji X10, car sa première sortie, le 18 novembre dernier, me portait déjà sur la Butte. Je remarque une fois de plus qu'il n'effarouche personne et attire même de pénétrants regards. Les regards : au fond, qu'y a-t-il d'autre qui vaille d'être photographié ?

Les photos, en Raw, ont été dématricées
avec Camera Raw 6.6 de Photoshop Elements 10.
Elles sont visibles en meilleure définition par clic vers
flickr (hors CC).

Montmartre la foule 001
Passage Verdeau, mitoyen du musée Grévin (IXème arrondissement).

Montmartre la foule 004 copie

Montmartre la foule 006 copie 2

Montmartre la foule 007 copie
Rue Cadet (IXème).

Montmartre la foule 011 copie

Montmartre la foule 009 copie

Montmartre la foule 013 copie

Montmartre la foule 019 copie
Carrefour Notre-Dame-de-Lorette (IXème).

Montmartre la foule 020 copie
Rue des Martyrs (IXème).

Montmartre la foule 021 copie
On pense au cher Sempé...

Montmartre la foule 022 copie

Montmartre la foule 023 copie
La Terra Corsa inspire assurément le repos...

Montmartre la foule 025 copie

Montmartre la foule 027 copie

Montmartre la foule 024 copie

Montmartre la foule 076 copie

Montmartre la foule 031 copie
La Butte Montmartre (XVIIIème arrondissement). Place des Abbesses.
L'une des bouches de métro d'Hector Guimard, pape de l'Art Nouveau
(appelé "Style Nouille" par les réfractaires). Dans les années 1970,
on décida de détruire ces vieilleries de fonte, avant de s'apercevoir
qu'elles appartenaient au patrimoine artistique de Paris.
Il en reste tout de même soixante-six.

Montmartre la foule 034 copie

Montmartre la foule 036 copie
Place des Abbesses, on n'est pas au bout de ses peines : deux escaliers
de haute volée nous séparent encore du sommet de la Butte.

Montmartre la foule 038 copie
Place du Tertre. En novembre, les peintres et caricaturistes l'occupaient.
Aujourd'hui, les buvettes les rejettent à la périphérie.

Montmartre la foule 040 copie
Ce vieil émule d'Utrillo bougonne quand on le photographie...
Je me suis excusé. Mais, cher monsieur, si on n'aime pas être photographié,
on évite de poser son chevalet place du Tertre...

Montmartre la foule 043 copie

Montmartre la foule 042 copie

Montmartre la foule 045 copie

Montmartre la foule 054 copie
Sacré-Cœur. Sacrée foule...

Montmartre la foule 059 copie

Montmartre la foule 064 copie

Montmartre la foule 062 copie

Montmartre la foule 067 copie
Seule dans le tumulte, la dame du trottoir de la rue de Steinkerque attend.

Montmartre la foule 071 copie

Montmartre la foule 072 copie

Montmartre la foule 075 copie

Bouton_remonter_pageBouton_retour_accueil_blog



Posté par Rio Bravo à 13:00 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


23 mars 2012

Printemps parisien black and white

     Fuji est renommé pour la beauté de ses couleurs. Le X10 est à la hauteur de cette réputation. Il faut donc avoir perdu tout sens commun pour lui demander des photos en niveaux de gris (formulation que je préfère à "noir et blanc"). Au surplus, trente ans d'argentique, avec développement et tirage maison, ne m'inspirent guère de nostalgie. La couleur, c'est le présent, l'avenir et la vie. Cela dit, il faut tout essayer, à l'exception du meurtre et des épinards. J'ai donc programmé mon X10 en niveaux de gris, cet après-midi, et je suis retourné sur mon site parisien préféré.
    Les spécialistes diront qu'il vaut mieux photographier en couleur et passer aux niveaux de gris en post-traitement, en utilisant notamment un mélangeur de couches. Certes. Mais le "noir et blanc", ce n'est pas de la couleur dénaturée. Il faut penser noir et blanc dès la prise de vue, comme le faisaient instinctivement les argenticiens. Penser : voilà le point faible de mon dispositif. Au moins l'intention y est-elle. La vacherie, c'est que le Raw conserve la couleur. Or je travaille en Raw+Jpeg. Une fois l'ensemble transféré sur le PC, la couleur est donc venue concurrencer les niveaux de gris sur nombre de ces photos, à mon corps défendant. J'en donne quelques exemples en fin de présentation. Que Fuji me pardonne : je ne recommencerai sûrement pas
.

Ces photos sont visibles en meilleure définition par clic vers flickr (hors CC).

Niveaux de gris 070 copie copie

Niveaux de gris 003 copie

Niveaux de gris 001 copie

Niveaux de gris 077 copie

Niveaux de gris 095 copie 2

Niveaux de gris 096 copie

Niveaux de gris 009 copie

Niveaux de gris 010 copie
"Nous sommes à la disposition du public", m'a dit le collègue de ce CRS. Agréable, non ?

Niveaux de gris 020 copie

Niveaux de gris 021 copie

Niveaux de gris 024 copie
Champ de Mars : monument du souvenir de la Déclaration des Droits de l'Homme.
Un symbolisme maçonnique très évident.

Niveaux de gris 028 copie
Le monument de la Paix, à l'esthétique très controversée.

Niveaux de gris 033 copie

Niveaux de gris 035 copie

Niveaux de gris 054 copie

Niveaux de gris 065 copie

Niveaux de gris 067 copie

Niveaux de gris 104 copie

Niveaux de gris 106 copie

Et puis... la couleur.

Niveaux de gris 040 copie 2

Niveaux de gris 047 copie

Niveaux de gris 019 copie 2

Niveaux de gris 062 copie

Niveaux de gris 059 copie

Photos couleur en Raw, dématricées
avec Camera Raw 6.6 de Photoshop Elements 10

Bouton_remonter_pageBouton_retour_accueil_blog

Posté par Rio Bravo à 22:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 mars 2012

Paris bourgeonne (sous l'œil du X10)

Premiers jours de printemps sur Paris. La plupart des parkas fourrées et des bonnets de laine sont remisés. Il fait 18° à Paris et le temps est aux bains de soleil et à la pétanque dans le jardin des Tuileries. Savez-vous pourquoi on appelle "marronnier" une information de presse qui repasse à intervalles réguliers ? Ce terme purement journalistique viendrait de l'habitude prise par un échotier un peu routinier de prévenir ses lecteurs de la première éclosion des bourgeons sur le marronnier qu'il voyait de sa fenêtre. Eh bien, ça y est : les marronniers parisiens, dont l'exactitude saisonnière n'est jamais prise en défaut, montrent leurs premières feuilles. Les autres essences suivront d'une semaine. De toute façon, ce dimanche, 25 mars, on disposera d'une heure de beau temps en plus pour admirer leurs frondaisons toutes neuves : par le simple effet d'un décret européen, à 2 heures, il sera 3 heures. C'est le brave petit Fuji X10, adorateur des couleurs de toutes les saisons, qui va apprécier... Et moi, donc, qui n'aime rien tant que les longues journées !

Les photos, en Raw, ont été dématricées
avec Camera Raw 6.6 de Photoshop Elements 10.
Elles sont visibles en meilleure définition par clic vers
flickr (hors CC).

Paris bourgeonne 009 copie

Paris bourgeonne 010 copie

Paris bourgeonne 014 copie
Le quadrige du Grand Palais annonce les couleurs.
A ce niveau de piqué, le 112 mm du Fujinon n'est pas trop court :
je recommande la vue Flickr au format original pour s'en rendre compte.

Paris bourgeonne 027 copie
Jeu d'ombres aux Tuileries.

Paris bourgeonne 019 copie
L'hiver vient de passer la main.

Paris bourgeonne 031 copie

Paris bourgeonne 020 copie

Paris bourgeonne 025 copie

Paris bourgeonne 028 copie copie

Paris bourgeonne 033 copie
Qui se souvient du temps des chaisières ? Ces dames, revêches comme des contractuelles,
allaient de chaise en chaise, prélever une redevance de 50 centimes, ce qui était une somme
(compter au moins autant en centimes d'euro actuels). Le jeu consistait
à se lever
en les voyant arriver de loin, mais cela ne marchait pas à tous les coups...

Les chaises d'aujourd'hui sont plus confortables, il y a même des fauteuils à bain de soleil,
et leur usage est gratuit. Les chaisières ont pris leur retraite. Bon vent !

Paris bourgeonne 032 copie

Paris bourgeonne 035 copie
Il se peut bien que ces voiliers aient l'âge de leur loueur : je les ai toujours connus...

Paris bourgeonne 038 copie
Le plus ancien jeu d'enfants du jardin des Tuileries.

Paris bourgeonne 040 copie
Toujours aux Tuileries : le geste auguste du bouliste.

Paris bourgeonne 048 copie

Paris bourgeonne 049 copie
Quartier des Halles : la fontaine des Innocents est le dernier vestige d'un cimetière
qui disparut à la fin du XVIIIème siècle et dont l'histoire étonnante peut être consultée ici.
C'est à quelques dizaines de mètres du sujet de cette photo qu'Henri IV
fut assassiné par Ravaillac,
le 14 mai 1610, alors que sa voiture était prise
dans un embouteillage (déjà), rue de la Ferronnerie.

Paris bourgeonne 051 copie
Tour Saint-Jacques.

Paris bourgeonne 052 copie
Boulevard Saint-Michel : au Quartier Latin, évidemment, même les livres prennent l'air.

Bouton_remonter_pageBouton_retour_accueil_blog

 


Posté par Rio Bravo à 23:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 février 2012

Quand la ville gèle...

La neige tombée dimanche sur Paris avait à peine disparu qu'il en est retombé une couche dans la soirée. Mais, quelques heures plus tôt, ne restait de blanc, sous le soleil et un ciel pur, que les quelques milliers de tonnes de sel répandues par les services de la voirie et dont la langue ressentait les émanations. La température n'étant pas montée au-dessus de moins deux degrés, depuis dix jours, les bassins, les lacs et les canaux parisiens gèlent. On n'en est pas encore à voir la Seine prise dans les glaces, comme lors du terrible hiver de l'abbé Pierre, en 1955, mais l'alerte est suffisante pour que la mairie de Paris ait lancé un avertissement aux amateurs de patinage. On est avisé de l'interdiction tout le long du canal Saint-Martin, qui fait l'objet de cette série. Je signale aux amateurs du Fuji X10, mes frères, que j'ai laissé mon appareil au chaud, cette fois, après deux mois et demi de sorties intensives. Ces photos ont donc été prises avec mon reflex Canon 550D, pourvu de son zoom Sigma 18-250. Atmosphère... Atmosphère !

Les photos, en Raw, ont été dématricées avec DxO 7.2.
Elles sont visibles en meilleure définition par clic vers
flickr (hors CC).

Canal Saint-Martin (10)

Canal Saint-Martin (11)

Canal Saint-Martin (2)

Canal Saint-Martin (39)

Canal Saint-Martin (14)

Canal Saint-Martin (35)

Canal Saint-Martin (9)

Canal Saint-Martin (15)

"Hôtel du Nord" (Marcel Carné, 1938).
Scène avec Arletty et Louis Jouvet, sur un texte d'Henri Jeanson.

Le décor, qui semble si naturel, a été entièrement reconstitué
aux studios de Billancourt par le génial décorateur Alexandre Trauner.

Canal Saint-Martin (27)

Canal Saint-Martin (5)

Canal Saint-Martin (1)
                                       Image en deux photos juxtaposées verticalement par le logiciel Panorama Maker.

Canal Saint-Martin (24)

Canal Saint-Martin (25) copie

Canal Saint-Martin (26)

Canal Saint-Martin (28)

Canal Saint-Martin (37) copie

Canal Saint-Martin (38) copie

Bouton_remonter_pageBouton_retour_accueil_blog

 

 

Posté par Rio Bravo à 23:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 février 2012

Neige sur Paris

Quelques centimètres de neige sur Paris, ce matin, et six degrés au-dessous de zéro... Tandis que la plus grande partie de l'Europe est prise dans les glaces, c'est peu de chose. La neige n'est vraiment pas mon sujet de prédilection. Je ne me suis jamais plaint des excès du soleil estival, tandis que je suis sûr qu'il doit geler en enfer. Comme on ne photographie bien que ce qu'on aime, je pense que j'aurais peut-être mieux fait de rester chez moi. Ou d'emporter plutôt mon Canon 550D, qui se morfond depuis deux mois. Mais le Fuji X10, encore lui, était plus facile à protéger en cas de coup de blizzard. Enfin, ce qui est fait est fait... Vivement le printemps !

Les photos, en Raw, ont été dématricées avec Camera Raw 6.6 de Photoshop Elements 10.
Elles sont visibles en meilleure définition par clic vers
flickr (hors CC).

Paris neige (9)

Paris neige (5)

Paris neige (10)

Paris neige (11)

Paris neige (8)

Paris neige (13)

Paris neige (14)

Paris neige (16)

Paris neige (17)

Paris neige (18)

Paris neige (3)

Paris neige (19)

Paris neige (21)

Paris neige (1)

Cliquer sur la bannière ou le bouton vert "haut de page" pour voir l'ensemble
des photos
prises à Paris avec le Fuji X10.

L'article principal sur l'appareil est .

 

Bouton_remonter_pageBouton_retour_accueil_blog


Posté par Rio Bravo à 15:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


02 février 2012

Paris, la ville, les gens

Encore une série au Fuji X10... Mais on conviendra sans peine qu'il s'agit de l'un des meilleurs appareils, pour la photo de rue, ce qu'on appelle maintenant "street photo" dans le jargon universel de la photographie. Cette fois, je vous convie dans, sur et sous Paris, parmi ses habitants de toute condition.

Les photos, en Raw, ont été dématricées avec Camera Raw 6.6 de Photoshop Elements 10.
Elles sont visibles en meilleure définition par clic vers
flickr (hors CC).

La rue, les gens (8)

La rue, les gens (26)

La rue, les gens (11)

La rue, les gens (17)

La rue, les gens (24)

La rue, les gens (25)

La rue, les gens (6)

La rue, les gens (7)

La rue, les gens (12)

La rue, les gens (16)

La rue, les gens (18)

La rue, les gens (3)

La rue, les gens (15)

La rue, les gens (4)

La rue, les gens (5)

La rue, les gens (19)

La rue, les gens (1)

La rue, les gens (13)

La rue, les gens (20)

La rue, les gens (22)

La rue, les gens (23)

La rue, les gens (10)

La rue, les gens (14)

Cliquer sur la bannière ou le bouton vert "haut de page" pour voir l'ensemble
des photos
prises à Paris avec le Fuji X10.

L'article principal sur l'appareil est .

Bouton_remonter_pageBouton_retour_accueil_blog

 

Posté par Rio Bravo à 19:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 janvier 2012

Seine d'hiver

J'avais pris la résolution de mettre mon X10 au repos, lui qui a tant travaillé depuis deux mois. Mais il est difficile de tenir une telle promesse quand on ne sort jamais sans lui. Il y a, en ce moment, à Paris, des couleurs d'hiver extraordinaires. Elles méritent qu'on ne les laisse pas s'éteindre sans en emporter une trace. Or le X10 sait les capter et les restituer, c'est même la marque de fabrique de Fuji. Une ou deux de ces vues me font penser à Canaletto. Comme je n'ai certainement pas le génie du divin Vénitien (non, non, je vous l'assure), c'est bien du côté de l'appareil qu'il faut chercher, étant entendu que la Seine vaut le Grand Canal...

Les photos, en Raw, ont été dématricées avec Camera Raw 6.6 de Photoshop Elements 10.
Elles sont visibles en meilleure définition par clic vers
flickr (hors CC).

Seine d'hiver en X10 067 copie

Seine d'hiver en X10 072 copie

Seine d'hiver en X10 082 copie

Seine d'hiver en X10 037 copie

Seine d'hiver en X10 029 copie

Seine d'hiver en X10 022 copie

Seine d'hiver en X10 025-HDR

Seine d'hiver en X10 012 copie

Seine d'hiver en X10 070 copie

Seine d'hiver en X10 066 copie

Seine d'hiver en X10 006 copie

Seine d'hiver en X10 002 copie

Seine d'hiver en X10 053 copie

Seine d'hiver en X10 023 copie

Seine d'hiver en X10 013 copie

Seine d'hiver en X10 031 copie

Seine d'hiver en X10 030 copie

Seine d'hiver en X10 033 copie

Seine d'hiver en X10 049 copie

Seine d'hiver en X10 074 copie

Seine d'hiver en X10 058 copie

Seine d'hiver en X10 084 copie

Seine d'hiver en X10 091 copie

Cliquer sur la bannière ou le bouton vert "haut de page" pour voir l'ensemble
des photos
prises à Paris avec le Fuji X10.

L'article principal sur l'appareil est .

Bouton_remonter_pageBouton_retour_accueil_blog

Posté par Rio Bravo à 00:30 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 janvier 2012

Crépuscule sur le Triangle d'Or

On est à peine sorti de la table du déjeuner, en cette saison, que la nuit menace déjà. Comme il pleut et vente presque sans interruption, depuis deux semaines, à Paris, les belles couleurs du crépuscule se font rares. Il faut les cueillir vite, comme les cèpes. Cette petite série de photos doit encore tout au Fuji X10, qui m'occupe sur ce blog depuis la mi-novembre. La plupart ont été prises en RAW, avenue Montaigne, dans le quartier le plus cher et chic de Paris, qu'on appelle le "Triangle d'Or", et à l'Alma, chère à Jean Giraudoux. Je les ai dématricées avec le logiciel que fournit Fujifilm. Il est facile de constater, en zoomant sur Flickr, que le tirage A3 ne serait pas hors de portée, même dans des conditions de lumière imposant un peu de bruit... Maintenant, je pense que je vais laisser la merveille se reposer un peu et remettre en route mon reflex Canon.

Les photos sont visibles en meilleure définition par clic vers flickr (hors creative commons).

Cr_puscule_Montaigne__1_

Cr_puscule_Montaigne__3_

Cr_puscule_Montaigne__8_

Montaigne_cr_puscule__1_
                                                                                                                                                                           HDR by Oloneo

Montaigne_cr_puscule__2_
                                                                                                                                                   HDR by Oloneo

Montaigne_cr_puscule__4_

Cr_puscule_Montaigne__10_

Cr_puscule_Montaigne__12_

Cr_puscule_Montaigne__13_

Cr_puscule_Montaigne__17_

Cr_puscule_Montaigne__18_

Cr_puscule_Montaigne__20_

 Cliquer sur la bannière ou le bouton vert "haut de page" pour voir l'ensemble
des photos
prises à Paris avec le Fuji X10.

L'article principal sur l'appareil est .

Bouton_remonter_pageBouton_retour_accueil_blog

Posté par Rio Bravo à 02:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 décembre 2011

Le Fuji X10 fait son HDR

   Le HDR, il y a ceux qui adorent et ceux qui détestent... D'autant plus que c'est affaire de logiciel, de réglages personnels, d'exagération ou de modération. Les contempteurs du post-traitement y voient l'extrémité de ce qu'on peut faire de pire en la matière. Moi, selon les jours et ce que mes capacités me permettent, j'aime bien le HDR ou je déteste l'aimer bien. Il étend le champ des possibilités en conditions de lumière difficiles, de sorte qu'on ne saurait s'en passer. Le rendu final dépend des choix de chacun, qu'on entende restituer la réalité de l'œil ou qu'on veuille forcer sur les effets.

   Le Fuji X10 produit une série de trois photos qui permettent de faire du "vrai HDR". On a un accès direct à la fonction par la pression sur DRIVE (pages 40 à 43 du mode d'emploi). L'appareil offre un bracketing sur trois expositions, une normale, une claire et une sombre, ce qui est classique, mais avec un IL seulement d'écart, ou 1/3 d'IL ou 1/2 IL. C'est trop peu ; on préfèrerait pouvoir s'étaler sur deux ou trois IL de part et d'autre, mais cela permet tout de même de récupérer pas mal de détails dans les ombres et les hautes lumières (et de ramasser pas mal de bruit au passage). Quoi qu'on en dise chez DxOLabs, c'est toujours mieux que d'extrapoler les nuances à partir d'une seule photo pour produire du "faux HDR", car les détails perdus à la prise de vue ne se récupèrent par aucun artifice de dynamique.

   Le bracketing peut se décomposer sur trois autres paramètres : la sensibilité (ISO), la simulation de films et la plage dynamique. Ce n'est pas courant. Le X10 présente un gros avantage, par rapport à nombre de reflex : la rapidité de sa rafale est telle que les trois photos sont prises en une fraction de seconde ; on peut donc opérer à main levée sans risque de décalage important entre les photos. Cela facilite le travail de superposition des images par le logiciel et rend des photos plus nettes. J'ai utilisé ici mon outil préféré : PhotoEngine d'Oloneo, un éditeur français, que je trouve supérieur à EasyHDR et même à Photomatix, en tout cas très riche d'options.

   Quelques images de coucher de soleil, ce soir, à la Muette et dans les jardins du Ranelagh.

X_10_HDR_Muette_Ranelagh__10_

X_10_HDR_Muette_Ranelagh__5_

X_10_HDR_Muette_Ranelagh__6_

X_10_HDR_Muette_Ranelagh__2_

X_10_HDR_Muette_Ranelagh__1_

 Cliquer sur la bannière ou le bouton vert "haut de page" pour voir l'ensemble
des photos
prises à Paris avec le Fuji X10.

L'article principal sur l'appareil est .

 Bouton_remonter_pageBouton_retour_accueil_blog


Posté par Rio Bravo à 23:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 décembre 2011

L'Opéra Bastille chante Fuji

     L'Opéra Bastille est l'œuvre de Carlos Ott, architecte canado-uruguayen, qui fut désigné en 1983 après un concours international auquel près de 1 700 compétiteurs participèrent. L'inauguration eut lieu le 13 juillet 1989. Son architecture est marquée par la transparence des façades et l'emploi de mêmes matériaux à l'intérieur qu'à l'extérieur. Il compte 2 700 places et devait être le pendant populaire de l'Opéra Garnier. En fait, le prix des places ne le destine guère à la démocratisation de la danse et de l'art lyrique. Sa conception fut un tour de force, car l'emplacement qui lui avait été destiné par le gouvernement d'alors, tout en longueur, était le pire possible. Mais il s'agissait de "rééquilibrer" les grands équipements parisiens vers l'est, et là se trouvait le seul terrain disponible...
     Si le Fuji X10 excelle surtout dans la photo de rue, il tient son rang en architecture, avec un remarquable rendu des nuances de couleurs (et une absence totale de ces fameuses "soucoupes" si excessivement discutées sur les forums).

Les photos sont visibles en meilleure définition par clic vers flickr (hors CC).
Elles ont été prises en Raw avec filtre polarisant et dématricées avec le logiciel Fuji Raw File Converter.

Bastille_0582_5125640

Bastille_0652_5125200

Bastille_0112_5100400

Bastille_0492_2250200

Bastille_0542_2320100

Bastille_0602_2200400

Bastille_0132_8250200

Bastille_0173_2500400

Bastille_0212_8350400

Bastille_0342_8125400

Bastille_0243_2500400

Bastille_0273_2500400

Bastille_0632_5200200
La colonne de Juillet fut érigée de 1831 à 1840 en souvenir
des journées révolutionnaires
des 27, 28 et 29 juillet 1830,
appelées les "Trois Glorieuses", qui mirent fin
au règne
de Charles X et de la lignée directe des Bourbons.

La statue en bronze doré du sommet, le Génie de la Bastille,
est l'œuvre d'Auguste Dumont (1801-1884).


 Cliquer sur la bannière ou le bouton "haut de page" pour voir l'ensemble des photos
prises à Paris avec le Fuji X10

 Bouton_remonter_pageBouton_retour_accueil_blog


Posté par Rio Bravo à 01:00 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,